• Que fait-on mission humanitaire ?

  • Les missions humanitaires sont nombreuses et au cœur de l'actualité, mais que fait-on lors de ces missions ?

    L'expérience au cœur de la mission humanitaire

    Toute personne attirée par une mission humanitaire ressent au plus profond d'elle-même l'envie d'aider l'autre. C'est votre cas ? Autant d'individus, autant de raisons, mais le plus souvent, les centres d'intérêt sont au cœur de ces projets. Vous pouvez aider l'autre à condition de lui apporter quelque chose, un savoir, que vous maitrisez. C'est la priorité !

    Les capacités et expériences professionnelles sont donc les domaines prioritaires d'une mission humanitaire. Et en effet, si vous recherchez une mission humanitaire à faire, vous allez vite vous rendre compte que ce sont l'expérience et les qualifications professionnelles qui sont recherchées, et quelques fois, à très haut niveau.

    Quelles sont les qualifications recherchées ?

    Mission humanitaire

    En réalité, les qualifications recherchées sont de plus en plus variées, voire de plus en plus élevées. Il existe même des formations qualifiantes pour des missions humanitaires !

    La santé et l'éducation, pôles historiques des missions humanitaires, demeurent toujours les secteurs les plus importants, mais beaucoup de domaines explosent. Les missions sont de plus en plus conséquentes et emploient des personnes de tous les métiers, de l'ingénieur au juriste, du chef de chantier au chef de projet, du formateur au communicant. Le monde de la mission humanitaire évolue, se modernise, et même la demande de profils du digital est ouverte. Sans oublier les professionnels de la diplomatie.

    En résumé, on remarque surtout l'importance de l'encadrement. Si vous souhaitez travailler dans l'humanitaire, vous allez certainement devoir encadrer !

    Quelles missions pour les débutants, les non qualifiés ?

    Vous n'avez jamais participé à une mission humanitaire, et vous n'avez pas vraiment de qualification pouvant répondre à la demande d'une ONG ? Ne vous inquiétez pas, il reste encore beaucoup de possibilités.

    La première, le service civique, concerne surtout les jeunes de 16 à 25 ans, ou jusqu'à 30 ans pour ceux en situation de handicap. Ces missions de 6 à 12 mois, rémunérées 580 € par mois, peuvent vous permettre d'acquérir une expérience professionnelle, première étape d'un parcours humanitaire. En contrepartie, la plupart de ces missions s'exercent sur le territoire national et peu souvent à l'étranger. Elles sont aussi restreintes à 9 domaines d'activités, dont la santé, l'éducation, la culture et le sport.

    La seconde possibilité est le bénévolat volontaire, c'est-à-dire le choix d'une mission humanitaire dans un catalogue très important. La condition : payer votre mission !

    Il suffit de naviguer quelques minutes sur internet pour se voir offrir une multitude de missions humanitaires dans un nombre élevé de pays. Vous pouvez choisir la mission qui correspond le plus à vos centres d'intérêt, la durée, et cela avec un maximum d'informations. Vous pouvez même choisir une offre de mission complètement personnalisée. Avec tous les services d'un voyage organisé.

    La notion de mission humanitaire a beaucoup évolué depuis les années « Médecins sans frontières ». Il ne suffit plus d'être médecin ou instituteur pour aider, mais faites-le avec sécurité. Les besoins en missions humanitaires sont énormes et en profonde mutation : il faut les accompagner.

    fr be lu ca